Venise, rien que son nom nous transporte déjà...

Située dans une lagune de la mer Adriatique, au nord de l’Italie, Venise, que l’on surnomme la « Cité des Doges », la « Sérénissime », la « Reine de l’Adriatique », la « Cité des Masques » ou encore la « Cité des Ponts », s’étend sur 118 petites îles… A Venise, vous ne ferez que marcher, manger, boire des Spritz et monter/descendre des centaines d’escaliers : ceux des 455 ponts qui s’élèvent au-dessus des 177 canaux !

Grâce à cette particularité, mais aussi à son architecture et à son patrimoine culturel, Venise est très clairement l’une des plus belles villes au monde, et il n’y a rien d’étonnant à ce qu’on la retrouve classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Voici quelques infos que vous retrouverez sur le site officiel de la ville de Venise, mais aussi sur beaucoup d’autres blog de voyages. Le petit plus que j’y apporte  se trouve à la fin de cette article “Curiosités de la ville”

Les Transports

Dans la ville: pas de vélo ni de Vespa, toutes ces promenades se font à pied, ce qui est bien plus pratique pour se perdre dans les ruelles étroites, s’arrêter devant les boutiques de masques et de costumes, se laisser guider par les bonnes odeurs des restaurants et se laisser tenter par des cichetti, des pizzas, des gelati ou du tiramisu peu importe l’heure de la journée.
Pour se promener à Venise : prévoir de beaucoup marcher, prévoyez des chaussures confortables 😉

Vaporetto : vous trouverez de nombreux distributeurs de tickets ACTV pour prendre les vaporetti qui parcourent le Grand Canal ou font le tour de Venise.

Il existe aussi un billet avec le transfert A/R à l’aéroport, majoré de 8 €.

Se pose la question d’acheter ou non un pass Vaporetto. Ma réponse OUI, les tickets à l’unité coûte très chers (7 €). Les pass journée sont plus intéressants financièrement. Et vous utiliserez plus souvent que vous le pensez le vaporetto lors de votre visite de Venise. Si vous avez plus de 29 ans, comptez 20€ pour 24 heures, 30€ pour 48 heures et 40€ pour 72 heures.

la VeneziaUnica City Pass qui est le city pass officiel. Un city pass 100% personnalisable que vous créez avant de partir et dont vous choisissez le contenu (packages, transports, visites, croisières, visites guidées, …). Enfin, réductions et coupe-files sont au rendez-vous.
Profitez d’être chez vous et d’organiser votre voyage à Venise, pour créer votre city-pass est ainsi ne pas perdre de temps sur place.

Manger sur le pouce à Venise

La gastronomie italienne…hummm. Manger pour pas cher à Venise n’est au premier abord pas si évident que ça.

Il y a un nombre assez impressionnant de restaurants dans cette ville, pas évident de bien choisir. Je vous conseille de vous éloigner un maximum de la place Saint Marc et de demander aux locaux leurs bonnes adresses car il y en a même à Venise.

Dans les Osteria – Enoteca (des bars à vins) qui servent des ciccheti (sorte de tapas) et le midi des pâtes ou des pizzas à emporter dans l’une des nombreuses petites pizzerias pour les déguster au bord des canaux.
Quelques adresses: Antico Forno près du Pont Rialto et Alfredino’s – Fresh Pasta To Go dans le quartier de Castello.

De nombreuses petites boulangeries next pageget it byun elfehandyhülle reinigen proposent des paninis, des sandwichs et des spécialités pâtissières locales comme les Moro et les Golosesso,  gâteaux aux noix ou aux amandes qui calent bien  l’estomac) :).

Economiser sur le prix des gondoles

Pour ceux qui souhaitent faire un tour en gondole, malgré un tarif exorbitant 100 € pour 40 minutes, il existe des alternatives pour faire baisser le tarif :
partager la gondole à plusieurs : bon OK c’est tout de suite moins romantique. Mais sachez qu’une gondole peut contenir au maximum 6 personnes. Si elle est pleine cela vaut le coup!
Négocier toujours le tarif avant de monter dans la gondole : évitez si possible d’embarquer près des quartiers touristiques. Dans les quartiers plus calmes, certains gondoliers proposent des parcours atypiques. Dans des canaux isolés et peu fréquentés pour moins cher. Sinon privilégiez les heures creuses comme par exemple entre 12h30 et 13h30. Si vous avez un petit budget et qu’un tour en gondole vous semble trop cher, vous pouvez toujours opter pour une traversée du Grand Canal en Traghetto.

Il faut se tenir debout dans la barque mais vous ne paierez que 2€ par personne. Une bonne alternative pour visiter Venise sans se ruiner.

Visites à Venise: le MUST !

  • Pas toujours facile de se décider dans le choix des activités… Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les activités ne manquent vraiment pas à Venise ! Entre les grands incontournables et les activités plus insolites, tout le monde trouvera de quoi remplir son planning. Voici un petit parcours de circuit touristique :
  • Se rendre sur la place Saint-Marc
  • La basilique Saint-Marc
  • Le théâtre de La Fenice
  • Le Palais des Doges
  • Le pont du Rialto
  • L’Église Santa Maria della Salute
  • Les Gallerie dell’Accademia
  • Le sistere de Cannaregio, quartier juif de Venise
  • Le sistere de Castello
  •  Le pont des Soupirs
  •  L’île de Torcello
  •  Le Lido de Venise

Une chose que j’ai beaucoup aimé: voir un opéra dans un palais privé. Une représentation unique en son genre! Même si vous n’êtes pas grand amateur de musique classique, allez voir un concert de Vivaldi dans une église: l’expérience en vaut vraiment la peine. Attention à réserver assez tôt car ces concerts se jouent à guichets fermés.

Après avoir fait le tour de la ville, vous pouvez visiter les îles de la lagune, comme le Lido et sa plage de sable fin, Murano célèbre pour sa fonderie de verre, Burano réputée pour sa dentelle et ses maisons pastel, Torcello l’ancienne cité médiévale, ou les îles de la Giudecca et de San Giorgio Maggiore (sa voisine) face à la place Saint-Marc.

Mon coup de coeur est Burano…

Curiosités de la ville

  • Aqua Alta : Acqua alta est la période d’inondation de Venise pour cause des marées entre l’automne et le début du printemps .Acqua Alta désigne les hautes eaux. On considère que la période d’Acqua Alta s’étend de mi-septembre à mi-avril. Le phénomène ne dure que le temps du plus fort de la marée, autrement dit, deux ou trois heures pendant lesquelles les eaux vont déborder des canaux. Elles s’observent généralement entre 10 heures du matin et 14 heures (montée et descente des eaux comprises).
    Ces débordements sont variables : ils peuvent aller de quelques grosses flaques d’eau à une inondation de plusieurs dizaines de centimètres. Mais il n’existe pas de règle absolue en la matière. Il est tout à fait possible que vous n’y soyez pas confronté. La seule chose que vous aurez à faire est de vous acheter une bonne paire de bottes que l’on trouve à tous les coins de rue pour une dizaine d’euros. Une fois équipé, on peut absolument circuler partout ! On peut tout simplement éviter la partie basse de la ville entre 10 heures et 14 heures et se promener dans d’autres quartiers en attendant que les eaux redescendent. Dans tous les cas, on peut se référer au site officiel de la ville : https://www.comune.venezia.it/it/content/centro-previsioni-e-segnalazioni-maree
  • Avis de décès : ces avis sont illustrés d’une photo est affichés dans les rues comme s’il s’agissait d’un avis de recherche.

  • Bacari (Bacaro au singulier) : Ce sont des petites rades,  ou des bars à tapas .
    À l’intérieur on y trouve des Cicchetti (ou tapas) 
Bacari-1 (1)
Cicchetti (1)
  • Bouches du lion : Bocca di leone, boîte aux lettres ou bouches de vérité : pour les dénonciations anonymes. Traduction de l’inscription dans la pierre : « Dénonciations secrètes contre toute personne qui dissimule des faveurs ou des services, ou qui cherche à cacher ses vrais revenus »
  • Caligo: Il s’agit du brouillard (ne pas prononcer le l).
  • Calle (calli au pluriel) : (on ne prononce pas le l car consonne liquide) Il s’agit d’une rue, alors que dans le reste de l’Italie on utilise le mot via. Il y en a environ 3000, elles sont étroites, tortueuses et forme parfois des goulots d’étranglement. Dans certaines on ne peut pas à ouvrir un parapluie où se croiser sans s’aplatir contre un mur. La plus étroite de toutes est la callette Varisco avec 53 cm de largeur.
  • Chats : En 1994, Venise comptait 4880 chats répartis en 444 colonies. En 1995, la municipalité fait construire sur une île des enclos pour les rassembler. Ils seront déportés vers le Lido dans une espace de réserve. Beaucoup de vénitien ont été heureux de les voir partir jusqu’à ce qu’ils se rendent compte que de gros rats noirs (pentegane) commenceaient à proliférer à leur place. Petit rappel: autrefois le règlement maritime stipulait que tu navire devait avoir au moins 3 chats à bord avant d’appareiller.

  • Dépeuplement : en 1950 il y avait environ 175000 habitants aujourd’hui il n’en reste que 55000… Il y a en gros 30000 immeubles à Venise pour 60000 habitants: soit une moyenne de 2 habitants par immeuble !

     

  • Fera da Prova : c’est le sabre qui se dresse à la proue des gondoles, il sert à contrebalancer le poids du gondolier. Les 6 dents horizontales parallèles représentent les six quartiers de Venise. La dent postérieure représente l’île de Giudecca. Sur la  partie supérieure (que l’on compare aussi à un dauphin), y sont représentés la coiffe du doge, le bassin de Saint-Marc et le Grand Canal. Enfin, l’espace situé entre cette courbure et la première dent horizontale symbolise le pont du Rialto. 

  • Caffé Florian: Le Caffè Florian est le plus ancien, célèbre et luxueux café de la place Saint-Marc fondé en 1720. C’est ici que l’on trouve les plus beaux costumes durant le festival.
    Je n’y ai pas consommé , mais si vous voulez profiter d’une pause pour vous y reposer, attention aux tarifs …

  • Carnavale : Les origines du Carnaval de Venise remontent au Xe siècle. Dès cette époque, la veille du carême, synonyme d’un certain nombre de privations à venir, devait être célébrée comme un jour de fête. Toute différence sociale pouvait alors être abolie derrière des masques et des costumes vénitiens, le peuple se mélangeant à la noblesse. Chacun devenait alors un personnage et la tradition a perduré.

  • Frioulanes (friulane) : Pantoufles Vénitiennes par excellence. On en trouve dans presque tous les magasins de souvenirs.
  • Gondole : 11 m de long, cette embarcation est l’emblème de Venise. On l’appelle gondole depuis 1094. C’est seulement à partir du 16e siècle quelles seront recouvertes d’une laque Noire
  • Lion ailé : “à Venise, les lions volent de colonne en colonne et les pigeons se promène de long en large, les mains dans le dos et hochant la tête”, écrivait Jean Cocteau.
    Le Lion et l’allégorie de l’évangéliste Saint-Marc. Symbole de force, de noblesse et de courage, il est pourvu d’ailes, une Bible ouverte sous sa patte antérieure droite (allusion à la paix que Venise fait régner sur ses territoires). Beaucoup de lions dans la ville dont 13 sur la place Saint-Marc.
  • Masques et théâtres : Au 19e siècle il y avait encore une centaine de théâtres à Venise. La commedia dell’arte fit fureur à Venise dès le 16e siècle grâce à Molière. Le masque le plus ancien est l’Arlequin. On y trouve beaucoup de longs nez blancs qui représentent le Capitan.
    Au XIVe siècle, le port du masque est interdit la nuit et dans toutes les fêtes religieuses. Désormais, un jury international récompense le plus beau masque lors du carnaval.
  • Spritz : Vous croiserez souvent à Venise, principalement en début de soirée, des gens assis autour d’une table de bar ou réunis debout dans la rue ou sur les places, à bavarder allègrement, avec à la main un verre d’une boisson, remarquable par sa couleur rouge ou orangée. C’est l’heure du Spritz.
    Son apparition se fit dans la région de Vénétie lorsque celle-ci était dominée par l’Autriche. Composé simplement de vin blanc et d’eau gazeuse, c’est ainsi que les soldats le buvaient. Le mot Spritz vient du verbe « spritzen » qui veut dire « gicler » ou vaporiser se rapportant notamment à l’eau de seltz ajoutée au vin. Boisson à 11° Attention! A boire de façon modérée tout de même !
  • Zanzarotto Un dernier petit conseil avant votre départ, prévoyez des produits contre les moustiques, les vrais vénitiens vous le diront: il y en a toutes l’année…

 

 

Pour finir, une vidéo qui retrace mon séjour. Pas évident de choisir parmi les centaines de photos que j’ai prises. Dans tous les cas, Venise porte magnifiquement son nom. C’est une ville à part. Un peu comme un arrêt du temps, ou un retour en arrière… On tourne la tête et à chaque coin de rue on se retrouve devant une carte postale…

 

Buon viaggio




Retrouvez toutes les informations touristiques sur l'application mobile !

L'application mobile VisitAlsace